Second Chance


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maeva Ollemne

Aller en bas 
AuteurMessage
Maeva

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 19/03/2008
Age : 27

MessageSujet: Maeva Ollemne   Mer 19 Mar - 3:06

Nom: Ollemne.
Prénom: Maeva.
Surnom: May.
Age (Pas moins de 20 ans): 21 ans.

Traits principaux de caractère: Elle est peut-être magnifique, physiquement… de ce que l’on voit… Enfin. Maèva est une jeune femme perdu. Elle ne sait plus vraiment où elle en est. Depuis sa tendre enfance, elle a subit des moments difficile (voir l’histoire). Le seul moyen qu’elle a trouvé de se défaire de tous ses problèmes, c’est la drogue et la mutilation. Bref. Malgré tout, elle reste une femme gentille et aimable. Elle ne fait que très rarement endurer sa souffrance par les autres, préférant la garder pour elle-même… quoique des fois, c’est assez difficile, mais bon, elle essaie quand même. Elle est sensible, bien quelle tente par tous les moyens de le cacher. Elle est dure avec elle-même et tente particulièrement de plaire aux autres. Et elle a une grande peur : Décevoir les autres.

Histoire:

« 18 mars, 19h 20.
Pourtant, je suis née d’un amour chaleureux. Mes parents s’aimaient, ils m’aimaient, ils me désiraient. Pourquoi ma vie en est arrivé là? Je vécu deux ans, avec mes deux parents. Mon père commença cependant à démontrer des signes d’alcoolisme, alors que ma mère prenait soin de ma sœur et moi. Je n’avais que deux ans, lorsqu’ils se sont finalement séparé. Et malgré mon jeune âge, je compris qu’il ne serait jamais possible de ravoir auprès de moi, mes deux parents qui malgré leur différent, m’aimaient… nous aimaient toujours autant.

Ma mère nous a donc prise en charge, ma sœur, Audrey-ann et moi, Maeva. Puis d’autres problèmes suivirent. Particulièrement, concernant la passion alimentaire. Ma mère n’avait que 20 ans, elle n’avait pas terminer ses études et… elle était aider par le bien être social. Ouai, le BS, comme on dit. Tout le monde semble si gêné part cela, mais pas moi. Car, c’est sûrement grâce à eux que j’ai pu être nourrit et avoir un toit sur la tête. Enfin.

J’eue une enfance assez mouvementé. Je me comparerais à une balle de ping-pong, à cette époque. Oui! Parce que j’étais sans cesse envoyée sur un bord et sur l’autre, puisque ma mère et mon père en étaient venu à la garde partagé. Une fois par deux semaines, je devais aller chez mon père et subir son alcoolisme. Nous étions mis après la boisson. Il buvait partout où il allait : Chez ses parents, chez ses frères et sœurs, puis… Au bar. Partout! Ceci entraîna très vite des problèmes avec ce dernier. Quand nous fûmes assez grande, Audrey-Ann et moi, nous avons décider d’arrêter de le voir. Dans ce temps, nous vivions en ville, avec ma mère et son nouveau conjoint qui avait lui aussi une fille…

La fille de mon beau père. Quel enfer! Elle était sans cesse entrain de nous mettre tout sur le dos. Un jour, n’en pouvant plus, ma mère à bien dire à notre beau père, que si ce n’était pas elle qui partait (Suzie, notre demi-sœur), c’était nous trois qui quittait, nous trois étant : Audrey-Ann, moi-même et notre mère. Finalement, Michael a décidé de remettre sa fille au soin de sa mère, qui était une… une ça! Enfin.

Bref. Quelques années plus tard, nous sommes revenu par chez nous. Nous avons retrouvé notre vie d’avant, ou presque. Mais bon. Le problème de mon père devint de moins en moins gros, puis nous retournâmes le voir de temps à autre, lorsque l’envie nous tentait. Mais bientôt, il travaillait beaucoup… Vraiment beaucoup. Mais bon… La vie de nos jours c’est ça, travail, travail et travail. Si tu ne travailles pas, tu n’as rien.

Quand à moi, plus je vieillissais, plus je devenais un fardeau pour ma mère, en faite, pour tout le monde. On ne savait plus quoi faire de moi et moi je n’avais qu’une solution à tous mes problèmes… Me mutiler. Oui. J’avais l’impression, qu’en agissant de la sorte, tous mes problèmes sortait, au même instant que le sang s’écoulait. S’était pour moi, un très grand soulagement. Durant toute mon adolescence ce fut ainsi. Mais en plus, un autre problème s’ajouta : la drogue.

On m’avait souvent répété que la drogue ne venait pas à bout de nos problèmes et je le sais très bien. Cependant, lorsque tu es sous l’effet… Tu te sens tellement bien, détendu, tu vas jusqu’à oublier ce qui te tracassait. C’est une sensation que j’ai toujours adoré, vraiment. Je ne voudrais pas m’en débarrasser. Pourtant… j’aimerais bien. J’aimerais retrouver une vie normale, vive normalement… Ne plus avoir à souffrir deux fois plus. Je désir tellement arrivé à voir la réalité en face, à l’accepter…»


Maeva ferma son journal intime, le boucla avec le cadenas et le déposa au dessus de sa valise. Elle prenait enfin l’initiative d’entrée dans un centre, question de l’aider un peu. Combien de temps tiendrait-elle cette fois, elle n’en avait aucune idée, mais elle tenterait le tout pour le tout. De plus, elle avait lu, qu’à cet endroit, c’était des gens qui vivait le même genre de tourment qu’elle, qui y vivait. Alors, elle pourrait probablement compter sur l’aide des autres et en échange, elle tenterait de les aider. Enfin. Dans un dernier soupire, elle prit sa seule valise, descendit les quelques marches, puis sortit, embarquant dans un taxi, maintenant en route… Pour une Seconde Chance.

Avatar: Cette avatar représentant Maeva est Marie-Kate Olsen.
Photo:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Maeva Ollemne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mères indignes... [PV Darren - Maeva]
» D4 ? highway to hell (Sagitta, Aloysius, Serena, Skyler, Jubilee & Amelya)
» Présentation de Maëva Reine (en cours)
» Il en faut peu pour être heureux [Abygaïl Scavo, Maeva Hellsoft, Samaël Smith]
» [Scénario de Février] Equipe n°2 (Eileen, Maeva, Nelly, Susannah & Noah)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Second Chance :: Administration :: Présentation-
Sauter vers: